Les auteurs
Jean Potocki
Né en 1761, grand seigneur polonais d'éducation française, le comte Jean Potocki fut savant, artiste et homme politique.
Après une enfance aristocratique, il fit des études en Suisse, en langue française, et connut une jeunesse militaire en Hongrie.
Il fut le fondateur des études de langues et civilisations slaves, publiant une série de travaux importants étayés par des recherches ethnologiques, historiques et linguistiques effectuées sur le terrain.
Amateur de voyages, et grand amateur de contes et de traditions populaires, Potocki en écouta et en nota à Constantinople, en Tunisie, en Espagne, au Maroc ou en Europe Centrale. Il publia également des récits de voyage (cf. Voyage dans l'empire de Maroc ; Voyage en Turquie et en Égypte).
En 1789, il fonde à Varsovie un club politique progressiste et une «imprimerie libre», et publiera quelques pamphlets.
En 1804, la situation politique ayant changé, il offre ses services au tsar, préconisant la conquête, dans un but civilisateur et commercial, d'une grande partie de l'Asie (dont l'Afghanistan).
Il écrit dans sa jeunesse un Recueil de Parades, une opérette (Les Bohémiens d'Andalousie) et quelques contes et apologues, et travaille dès 1797 au Manuscrit trouvé à Saragosse, achevé peu avant sa mort, mais resté inédit. Il se suicide en 1815.

«Voyageur et diplomate assoiffé de grands espaces, du Maroc au Caucase et à la lointaine Chine, érudit insatiable, romancier prodigieux dont le Manuscrit trouvé à Saragosse est un chef-d'œuvre de la littérature universelle, tel est Jean Potocki (1761-1815). Né aux marches d'une Pologne à l'agonie, dans un espace trop étriqué pour retenir une âme en pérégrination permanente, mais assez vaste néanmoins dans sa planitude infinie, et trop ouvert pour contenir les poussées de la mélancolie, il lui a été donné de vivre dans une époque de l'entre-deux : l'héritage des Lumières n'avait plus grande valeur au temps de toutes les révolutions et moins encore sous la botte impériale. Comme personnage dans son temps, comme objet potentiel de biographie, Potocki est un matériau rêvé parce qu'il a fait et vécu tout ce qui était possible, voire davantage, mais un matériau piégé parce qu'il n'a rien fait, ni rien vécu comme tout le monde. L'histoire de sa vie, émaillée d'introuvables bizarreries au milieu des plus hautes dignités, semble inventée et racontée distraitement par un romancier farceur. Ses engagements politiques furent assez spectaculaires, mais rigoureusement donquichottesques. Si le personnage est étrange et fascinant, son œuvre ne l'est pas moins. C'est un bonheur d'aller à leur rencontre.»
Revue Europe

Aux Éditions du Jasmin

Voyage dans l'empire de Maroc. Coll. Le Simoun
Voyage en Turquie et en Égypte. Coll. Le Smoun